Ford

Ford est décidément en pointe dans tous les domaines de la technologie embarquée et du déplacement durable avec son plan Smart Mobility qui vise à développer les nouvelles technologies en matière de connectivité (Sync), de mobilité, de véhicules autonomes, d’expérience client et de “big data”. Le groupe américain vient d’annoncer deux nouveautés intéressantes : le Ford Credit Link et le FordPass.

Le Ford Credit Link :

Avec le nouveau programme de leasing de Ford Motor Credit Company, les clients pourront partager un véhicule Ford. Cette nouveauté sera lancée, à partir du mois de février, sous forme d’un « pilote » auprès des clients Ford Credit d’Austin, au Texas. Le concept est intéressant pour au moins deux aspects : il est destiné aux consommateurs qui n’ont pas besoin d’un véhicule à temps plein, mais qui souhaitent disposer de leur propre véhicule quand cela est nécessaire ; c’est une offre nouvelle et originale qui est lancée par une entreprise plus que centenaire et non plus par une « start-up barbare ». Cela prouve que la « vieille économie » ne sera pas la dernière à se remettre en cause (suivre l’exemple récent de Michelin avec ses rachats de site internet de vente de pneus ou l’achat de bookaTable annoncé hier).

Cette offre intéressera les familles ou les ménages avec plusieurs conducteurs , mais aussi les groupes de voisins, d’amis, de collègues… ayant des besoins ponctuels de déplacement avec un véhicule. C’est la mutipropriété automobile. Les utilisateurs qui se seront regroupés pour financer un véhicule (groupes de trois à six utilisateurs )pourront réserver des créneaux d’utilisation, vérifier l’état du véhicule, procéder aux révisions, communiquer les uns avec les autres, voir leur compte ou encore effectuer des paiements grâce à un module connecté au véhicule et une application spécifique.

Nous connaissions déjà l’autopartage, là le concept va plus loin : c’est un autopartage organisé au plus petit échelon. Il y a une idée intéressante à creuser dans le monde professionnel qui pourra être exploité par les financeurs et loueurs. Il restera une chose à vérifier : l’entente entre les utilisateurs sera-t-elle aussi durable que leurs déplacements ?

Le FordPass

Avec FordPass, Ford vise à faire, pour les propriétaires de voitures (Ford ou non), ce que iTunes a fait pour les fans de musique. . FordPass propose quatre services pour ses membres

-Des services de mobilité : les services de transport comme réserver et payer un parking à l’avance, le covoiturage, l’autopartage et les services de transport multimodal à venir dans le futur. Ces services pourront être payés par FordPay. Ford  se positionne ainsi comme un « vendeur de mobilité »

-L’accès à des conseillers en ligne (FordGuides) qui fournissent une assistance à tout membre FordPass qui a besoin d’aide sur le trajet indépendamment de sa localisation (crevaison par exemple).

-Le déploiement de FordHubs, où les clients pourront retrouver les dernières innovations de la marque et des informations sur ses services de mobilité.

-Des formules club qui récompenseront la fidélité des clients.

Les relations avec le réseau ne sont pas oubliées puisque les clients pourront planifier un rendez-vous de maintenance et avoir accès à leur espace personnel. Les clients dont les voitures sont équipées de SYNC Connect pourront localiser leur véhicule, le faire démarrer à distance ou lire sur leur smartphone le niveau de carburant, d’huile, la pression des pneus ou la charge de la batterie.

Ford Pass sera lancé en avril aux États-Unis et au Canada, puis en Europe, en Chine et au Brésil.

Certes, FordPass a un caractère de « déjà vu » chez d’autres constructeurs, mais ce programme montre une fois de plus que les constructeurs n’ont aucune envie de laisser la place aux « nouveaux » entrants sur ce marché (GAFA) et qu’ils entendent bien conserver la valeur ajoutée que ces nouveaux services ne manqueront  pas de créer.

Philippe Brendel