120 grammes ! c’est le taux moyen d’émission de CO2 émis par les véhicules immatriculés dans les flottes automobiles sur 2012. En 2007, la première année à laquelle l’Observatoire du Véhicule d’Entreprise a commencé à suivre cet indicateur, le taux moyens était à 145 grammes : 25 grammes gagnés en 6 ans, soit un effort de plus de 17%  ou encore un peu plus de 4 grammes par an. Ce mouvement de baisse du taux moyen d’émission de CO2 constaté dans les flottes a évolué dans les mêmes proportions que le taux moyen d’émission de la totalité des immatriculations de véhicules particuliers sur le marché français : 148,19 grammes en 2007, 123,99 grammes sur les neufs premiers mois de l’année 2012 soit une baisse de 24 grammes. Les flottes apparaissent même légèrement plus vertueuses que le marché en général surtout sur les trois dernières années où la décélération a été plus rapide dans les entreprises que dans le marché global. La prise de conscience environnementale et le poids de la fiscalité, en particulier la TVS, ont encouragé les entreprises et les loueurs à travailler les taux d’émission de leur flotte.

Toutefois, les entreprises sont encore plus vertueuses qu’elles en ont l’air. La durée moyenne de détention d’un véhicule d’entreprise est d’environ 48 mois, ce qui signifie que le parc roulant des entreprises est beaucoup moins émetteur de CO2  que le parc global français du fait du renouvellement plus fréquent de leurs véhicules.

Capture d’écran 2013-01-10 à 15.26.15

Copyright carfutur.com