Le 1er mars 2011, CITROËN lance, en France, sa nouvelle offre CITROËN MULTICITY. Grâce à elle, la Marque prend un coup d’avance et devient le 1er constructeur automobile à proposer un portail internet – www.multicity.citroen.fr – qui facilite les déplacements, en tenant compte de tous les modes de transports existants. Cette offre est composée d’un module innovant ‘votre itinéraire porte à porte’ qui, pour un parcours donné, permet d’identifier toutes les solutions possibles. CITROËN MULTICITY, c’est aussi un guichet pour réserver ses billets d’avion, de trains, ou pour louer une voiture, ainsi qu’une borne voyage pour réserver son week-end ou ses vacances. Un portail qui n’oublie pas les clients CITROËN puisqu’il leur propose des services spécifiques pour faciliter l’usage de leur voiture.

Grâce à son moteur de recherche, CITROËN MULTICITY permet de trouver la formule porte à porte qui répond au plus juste à son besoin de déplacement en mixant les transports en commun existants – métro, tramway, bus, RER – , avec l’avion, le train, le bateau, la voiture, le vélo en libre-service ou encore la marche à pied. Pour chacune des réponses, des estimations de prix, durée et consommation de CO2 sont données pour permettre à chacun de choisir celle qui répond à ses attentes. Ainsi CITROËN MULTICITY a pour vocation de devenir pour le plus grand nombre, un compagnon fidèle pour organiser ses trajets quotidiens ou ses expéditions.

Au-delà du calcul d’itinéraire, CITROËN MULTICITY permet d’effectuer les réservations de ses billets d’avion et même de train. Depuis le portail, il est aussi possible de retrouver le service CALL CAR. Ouvert depuis quelques mois, il permet de louer, partout en France, une voiture à l’heure, pour une journée ou pour plusieurs jours et, sur les grandes villes françaises*, de profiter de l’option ‘voiturier’ pour une livraison du véhicule sur le lieu de son choix.

Il est intéressant de noter combien les choses avancent vite. C’est un constructeur qui le premier lance ce type de services. Les constructeurs pourraient être ceux qui auraient le plus à perdre avec le développement des nouvelles mobilités. Manifestement ils ont envie d’avoir eu aussi leur mot à dire dans ce nouveau débat.

Source : Citroën