C4 PicassoIl était temps…Réfractaires jusqu’à présent aux systèmes d’assistance, les constructeurs français se mettent enfin au niveau en matière de voiture intelligente.

Au-delà de son style, de son diesel écologique (BlueHDI) et de sa connectivité (écran façon tablette tactile et portail de services connectés* Multicity), le nouveau C4 Picasso étrenne un certain nombre de technologies améliorant le confort et la sécurité.
Le système de Vision 360 permet par exemple, grâce à quatre caméras disposées autour de la voiture, de bénéficier d’une vue d’ensemble en sortant d’une place de parking. Le conducteur peut profiter, au choix, d’une vue de la voiture de type vol d’oiseau, d’une vue arrière seule, ou encore d’une vue avant panoramique. Les manœuvres sont également facilitées par une caméra de recul et surtout le système Park Assist, qui détecte la place de parking idéale et gare le Technospace en mode automatique, aussi bien en créneau qu’en bataille.
Mais, c’est surtout au volant qu’on constate la différence.
Pour la première fois, PSA introduit un système de régulation de vitesse actif, utilisant un radar situé dans le bouclier avant, qui détecte et alerte de tout ralentissement du véhicule situé devant. Ce système maintient un écart constant en agissant sur l’accélérateur et le frein moteur dans une limite de plus ou moins 25 km/h. Une fois la route dégagée, la voiture revient automatiquement à la vitesse de consigne. Le radar se double d’une fonction risque de collision qui permet de prévenir le conducteur que son véhicule est trop près de celui qui le précède. Cette alerte fonctionne à partir de 30 km/h.
Le C4 Picasso propose également l’AFIL vidéo. Grâce à une caméra miniature, intégrée dans le rétroviseur intérieur, le conducteur est alerté du franchissement de ligne par des vibrations dans la ceinture. La même caméra gère également l’activation et la désactivation automatiques des feux de route selon les conditions d’éclairage et de circulation.
A noter aussi, la présence pour la première fois, d’un système de surveillance d’angle mort à ultrasons qui informe le conducteur de la présence d’un véhicule par une diode orange placée dans l’angle du rétroviseur. Le système, qui fait appel à 4 capteurs situés dans les boucliers avant et arrière, est actif entre 12 et 140 km/h. Il contrôle la zone délimitée à l’avant par le rétroviseur extérieur et s’étend jusqu’à environ 5 m derrière le pare-chocs arrière et 3,5 m sur le côté du véhicule.
Le C4 Picasso intègre également la sécurité préventive. En cas de danger, les ceintures de sécurité actives du conducteur et du passager avant sont équipées de moteurs qui tendent la ceinture automatiquement pour une protection maximale.
Voir le diaporama :

Le Technospace de Citroën propose aussi un contrôle de traction intelligent, monté d’origine sur l’ensemble des versions. Quand les conditions météorologiques se dégradent, il se déclenche et améliore la motricité. Plus efficace qu’un système antipatinage traditionnel, il recherche de manière permanente la meilleure adhérence en autorisant un patinage modéré des roues. Un système de détection de sous-gonflage des roues est également installé à bord.

Autant de prestations que l’on trouve déjà depuis des années chez certaines marques. Mais, c’est nouveau chez les français et cela méritait bien un coup de chapeau.

Copyright Carfutur.com

 

* qui exploitent les données du véhicule telles que la vitesse instantanée, le kilométrage ou encore l’autonomie.