drive-now-london

Alors que Paris célèbre les trois ans d’Autolib’, la capitale britannique accueille depuis quelques jours le service DriveNow de BMW et Sixt. La flotte comprendra à terme des i3.

Après l’Allemagne (Munich, Berlin, Düsseldorf, Cologne et Hambourg), l’Autriche (Vienne) et les USA (San Francisco), DriveNow s’établit à Londres. Le service d’autopartage démarre avec 210 modèles, des BMW Série 1 et des Mini Countryman. Dans le courant du printemps, la flotte va s’étoffer avec 30 i3, le modèle 100 % électrique de BMW. Tout comme Daimler avec Car2Go, le groupe munichois se renforce dans les nouvelles formes de mobilité. Et il ne réussit pas si mal, si on en juge par les 360 000 clients recensés à ce jour.

L’objectif de BMW est de s’implanter dans 15 villes d’Europe et 10 villes d’Amérique du Nord dans le futur. On imagine mal le groupe faire l’impasse sur la France, qui est un marché dynamique pour la voiture partagée. C’est donc a priori un prochain concurrent pour la paire Bolloré-Renault, mais aussi pour Peugeot qui est partenaire de Zipcar.

Copyright Carfutur.com