L’accord avec Mitsubishi reste toujours valable. C’est avec une technologie japonaise que ces utilitaires zéro émission vont partir à la conquête des flottes au premier semestre 2013.

Si la livraison des C-Zéro et Ion a été suspendue, faute de clientèle auprès du grand public, PSA s’appuie toujours sur son partenaire Mitsubishi dans le domaine du véhicule électrique. L’accord conclu en 2010 prévoyait un volet utilitaires et on en a la traduction aujourd’hui, avec un Berlingo et un Partner électriques de nouvelle génération.

Ce n’est plus avec de la technologie Venturi, mais avec un moteur électrique et des batteries fournies par son allié japonais que PSA entend rivaliser avec le Kangoo ZE.

Le Berlingo et le Partner électriques disposent d’un moteur électrique compact à hautes performances de type synchrone à aimants permanents. Il délivre  une puissance de 49 kW (67ch) et un couple de 200 Nm. La chaîne de traction électrique, logée dans le compartiment moteur, fonctionne à l’aide de deux packs de batteries lithium-ion à forte densité énergétique d’une capacité de 22,5 kWh. L’autonomie serait de 170 km (selon le cycle européen NEDC), ce qui positionnerait les deux modèles comme la référence du segment des fourgonnettes électriques.

Outre ces performances, PSA et Mitsubishi entendent faire la différence par des prestations inédites. Les nouveaux utilitaires proposeront ainsi une aide innovante à l’éco-conduite (avec la présence  bien visible au combiné d’un indicateur de consommation ou de régénération d’énergie) et une jauge de consommation auxiliaire (chauffage et climatisation). Les véhicules auront également une double récupération d’énergie (en phase de décélération mais aussi en phase active de freinage).

L’autre nouveauté marquante est le chauffage d’origine 100% électrique, qui offre une montée en température rapide de l’habitacle et qui bénéficie également d’une fonction « éco-mode » (permettant le maintien de la ventilation dans l’habitacle sans surconsommation électrique).

La recharge s’opère au moyen de deux trappes : l’une pour la charge lente (6 à 12 h), la seconde pour la charge rapide (80 % de la charge en 30 mn).

Les professionnels, qui bénéficieront de véhicules modulaires et avec une forte capacité de chargement, apprécieront aussi l’aide au démarrage en côte associé à l’ESP.

Copyright carfutur.com