Toyota i Road, carfutur.comEntré en hibernation, avec une ligne de production qui a été carrément arrêtée à Valladolid depuis décembre, le quadricycle de Renault voit arriver son premier vrai concurrent.
Jusqu’à présent, le VeLV de PSA était un challenger crédible, de même que l’opel Rak e. Mais, le premier vrai rival du Twizy sera finalement japonais. Toyota fait en effet l’évènement à Genève, avec le i-Road, un véhicule urbain bi-place et électrique à trois roues. Pour le moment, le i-Road n’est qu’un concept. Mais, il va pourtant rouler en France à partir de 2014. Pendant trois ans, ce véhicule à trois roues va en effet rejoindre une flotte de 70 Toyota électriques à Grenoble, dans le cadre d’un projet monté en partenariat entre la ville, la communauté d’agglomération Grenoble-Alpes Métropole, Cité lib, EDF et Toyota. Le i-Road et les autres véhicules vont être proposés sous forme d’autopartage, avec un badge qui sera aussi utilisable dans les transports en commun.
A la différence du Renault Twizy, dont la production a été décidé sur un coup de tête (et un coup de cœur, sans passer par les fourches caudines du marketing), le i-Road a fait l’objet d’une intense réflexion. Ainsi, cet engin va pouvoir se faufiler entre les files de voitures, grâce à une largeur ultra-réduite de 0,85 m, du même ordre de grandeur qu’un deux-roues classique. Autre différence notable : le i-Road se penche dans les virages. Sa technologie de prise d’angle « Active Lean », complètement intuitive, va offrir aux automobilistes les mêmes sensations que sur un scooter ou une moto, avec la sécurité en plus.
Et tout cela pour une autonomie de 50 km en ville.
Vidéo :

Copyright Carfutur.com