Capture d’écran 2015-10-06 à 15.46.58

Tout le monde sait que les constructeurs optimisent leurs voitures (l’hybridation sur certains véhicules haut de gamme en est un bon exemple) et utilisent certaines astuces en vue d’obtenir les meilleurs résultats lors du passage des normes NEDC . Il n’y a pas que cela, le cycle NEDC est complètement déconnecté d’une utilisation réelle, c’est pourquoi les résultats de ce cycle sont loin de la réalité (40 % en moyenne), c’est connu et archi connu. Ceux qui semblent découvrir aujourd’hui cette situation sont des tartuffes. Cette situation va bientôt changer avec l’arrivée du cycle d’homologation mondial WLTP en 2017, beaucoup plus proche de la réalité.

Dans cette affaire VW ou Volkswagengate pour être à la mode, si la tricherie est avérée, c’est différent. Il y a là la volonté de tricher en faisant fonctionner un moteur différemment au moment du test pour obtenir de meilleurs résultats (surtout en ce qui concerne le taux d’émission de NOX). Ce n’est plus la même voiture qui est testée, et en plus la voiture détecte toute seule le moment où elle doit se transfigurer, c’est à dire au moment de la réalisation du cycle. C’est la voiture « superman ».

Si tricherie il y a, c’est très grave. VW doit être sanctionnée, même si ses voitures restent de qualité, car c’est la confiance avec les autorités et avec les clients qui est rompue. Mais laissons faire la justice américaine même si la cause semble entendue et remercions ceux qui ont découvert la supercherie.

En revanche, méfions nous du réveil des idéologues (exemple, les dernières déclarations de Denis Beaupin) qui ne vont pas manquer de prendre le train en marche et en profiter pour réclamer l’éradication du diesel (et de la voiture) sans savoir ce qu’il en est en réalité, en mettant tout le monde dans le même sac et en niant les progrès, de toute façon accomplis, par ces motorisations, en particulier en matière de consommation et d’émissions de CO2.

Dans tous les cas, il serait judicieux que nos constructeurs prennent rapidement la parole (1) avant que la polémique les dépasse et provoque des dégats difficilement réparables. Les absents ont toujours tort.

(1) En espérant qu’ils n’ont pas eux aussi utilisé de tels dispositifs.

Philippe Brendel