Honda Acura ILX

Honda Acura ILX

Le nom de George Hotz (Geohot) doit certainement vous dire quelque chose. Alors qu’il n’avait que 17 ans, il fut le premier à jailbreaker un iPhone. Aujourd’hui, son nouveau dada, c’est la voiture autonome. Dans les années 70, lorsque des étudiants s’enfermaient dans un garage, c’était pour concevoir un ordinateur. En tout cas, c’est ce que dit la légende. Quarante ans plus tard, les mêmes garages servent à mettre au point des voitures autonomes.

Le jeune homme a mis au point un prototype tout seul, en guère plus d’un mois. Il a pris comme modèle de base un Acura ILX 2016 qu’il a bourré d’électronique. C’est d’ailleurs assez marrant, les photos publiées montrent beaucoup d’électronique grand public. On y voit un vulgaire hub USB Amazon Basic ou encore un écran 21“ Dell comme tableau de bord. Le hacker, pas peu fier, fait remarquer que les Tesla n’ont que des écrans 17”.

La voiture autonome de George Hotz

Image : Peter Bohler / Bloomberg Businessweek

Cette voiture tourne sous Linux (Ubuntu a priori). Le joystick qui donne l’impression d’être dans une bat-mobile n’est là que pour permettre de réaliser des tests. Enfin, la boite à gants a été recyclée en mini-ordinateur avec tous les équipements nécessaires pour faire fonctionner un tel engin : mini-pc, hub, GPS, capteurs…

Il faut s’imaginer la scène. George Hotz a invité Ashlee Vance, journaliste chez Bloomberg Businessweek, quelques jours avant Thanksgiving. Le journaliste connaissait très bien le palmarès d’exploit réalisé par Geohot, mais l’idée de concevoir une voiture autonome seul et en un mois parait délirante. À comparer avec les centaines d’ingénieurs qui travaillent depuis des années sur des projets similaires chez Google ou chez Tesla, pour ne citer qu’eux…

Une fois le tour du propriétaire terminé, George Hotz a dit à son invité, un brin sceptique, que le meilleur moyen de se rendre compte de tout cela était de faire un tour en voiture. On imagine le petit stress qu’a dû avoir le journaliste lorsqu’il est monté pour la première fois dans la voiture. Geohot a su le mettre à l’aise avec des petites phrases bien senties du genre « Ne touche à aucun bouton sinon on meurt » ou en lui révélant quelques anecdotes. Le système de conduite automatique avait fonctionné correctement pour la première fois le matin même !

Voir la vidéo :

Il y a encore beaucoup d’inconnues dans ce projet qui laisse rêveur, mais celui-ci est peut-être aussi révolutionnaire que les micro-ordinateurs des années 70. Son but est de commercialiser un package aux particuliers et/ou aux constructeurs automobiles permettant de rendre n’importe quelle voiture autonome pour environ 1000 $.

Lire la suite sur igen.fr

Philippe Brendel